Observatoire international de la démocratie participative

CAT | EN | ES | FR | PT
IOPD logo
Menu

Évenéments

Session spéciale de l'OIDP au Congrés Mondial CGLU - À l'écoute des citoyens, la démocratie locale au centre de la gouvernance

Dans le cadre du Congrès Mondial des Gouvernements Locaux célébrée à Durban, l'OIDP a organisé une session sur la démocratie locale avec International IDEA et la ville de Johannesburg l'après-midi du 14 novembre.

Adrià Duarte, coordinateur de l'OIDP, a présenté la session et un exposé sur la démocratie locale dans le cadre de l'Agenda pour la démocratie locale adopté en 2018 par l'OIDP. Alberto Fernández, responsable de la participation politique pour International IDEA, a ensuite présenté, à partir du rapport sur l'état général de la démocratie bientôt publié, et signalé qu'il y a de plus en plus de démocraties dans le monde mais dont la qualité empire. Kate Joseph, représentante de la ville de Johannesburg, a présenté le modèle de sondages actifs avec lesquels il est possible d'écouter les citoyens pour l'améñioration des politiques publiques. 

Ces trois interventions ont ensuite laissé place aux responsables politiques afin qu'ils puissent partager leur vision de la démocratie locale. Jose Manuel Ribeiro, le maire de Valongo au portugal, a partagé son expérience des politiques de participation citoyenne, défendant la nécessité de développer ces politiques, en les orientant notamment vers les plus jeunes. 

 

Francisco Salado, maire de Rincón de la Victoria et président du Conseil Régional de Málaga en Espagne a présenté un ensemble d'expériences de sa municipalité : un processus participatif pour définir la forme de la réforme du passage maritime et un budget participatif. Le maire a défendu la nécessité de prendre en compte les citoyens pour définir les politiques publiques et les rendre plus légitimes. 

Divers participants ont ensuite pris la parole pour émettre des avis et poser des questions aux intervenants sur les défis de la participation citoyenne.

Imen Ouardani, adjoint de la maire de Sousse en Tunisie, a expliqué le contexte de démocratisation et de décentralisation politique que la Tunisie vit depuis 2011. Elle regrette que les transformations législatives et organisationnelles de l'Etat soient si lentes, ce qui rend difficile les actions des gouvernements locaux. Elle souligne toutefois l'importance de s'ouvrir à la participation citoyenne, notamment en faveur des plus jeunes. Med Wajdi Aydi, adjoint au maire de Sfax, en Tunisie aussi, a expliqué que sa municipalité avait lancé des budgets participatifs pour favoriser un développement local en accord avec la population mais que l'Etat pose des obstacles administratifs pour empêcher la conduite de ces pratiques. 

En conclusion, dans un contexte de crise mondiale de la démocratie, il est nécessaire que les gouvernements locaux impulsent des initiatives pour écouter activement les citoyens et permettre, à travers des mécanismes démocratiques, qu'ils deviennent partie intégrante du processus de prise de décision afin d'améliorer les politiques publiques. 

 

Présentation Adrià Duarte

Présentation Kate Joseph

Transcription de la session (Anglais)