Observatoire international de la démocratie participative

CAT | EN | ES | FR | PT
IOPD logo
Menu

Expériences

Consultation citoyenne pour choisir le lieu d'implantation du collège

  • Sénégal
  • Commune de Dioudoubou
  • Expérience candidate pour le 10 Prix de l'OIDP "Bonne Pratique en Participation Citoyenne"

Cette expérience a été présenté comme candidature au 10 Prix OIDP (2016)

Objectives

Le but visé est d’engager le choix de la population locale pour le lieu d’implantation du collège d’enseignement de la commune. Il a été constaté une grande divergence dans le choix. Chaque village pense que le collège doit être implanté chez lui.

En engageant toute la population nous pensons engager les élèves mais aussi l’autorité académique. Cela implique qu’une fois que le choix est effectué les parents accepteront d’y faire inscrire leurs enfants. L’investissement futur, en termes de construction de salles de classe, l’envoi de personnel enseignants et de dotation en matériel didactique ne sera pas vain car il justifierait le but.

Targets

A la fin du processus il a été noté la participation de 180 personnes sur une cible de 210 soit un pourcentage de 85.71%. cela se justifie par le fait la période de l’enquête a correspondu avec la période récolte et la majorité des femmes objets de l’enquête vont dans les champs.

Les différents profils de participants sont :

  • Les jeunes 45%
  • Les femmes 35%
  • Les vieux 20%

Description

DESCRIPTION DU CONTEXTE DANS LEQUEL L’EXPÉRIENCE A ÉTÉ MISE EN OEUVRE

Les politiques publiques menées jusque-là dans le domaine de l’éducation par l’Etat ont fortement encouragé les populations du pays notamment les zones où l’éducation coranique est fortement implanté à inscrire les enfants dans l’école française. En un temps record, presque tous les enfants de la localité ont été enrôlés dans le cycle élémentaire. Ainsi, il fallait être dans la logique de les maintenir à l’école. C’est justement ce qui va constituer le problème car il faut créer un cadre supérieur devant non seulement permettre à ces enfants de poursuivre leurs études mais à coté des parents. Ayant constaté des difficultés de disposer de ce collège, la population adresse une lettre à l’autorité qui, à son tour va saisir les autorités académiques.

En réponse à une telle demande, les autorités envoient le canevas de demande de création de collège à suivre. Ainsi, il fallait convoquer tous actes de la commune pour l’exploitation de ce document dans lequel, en plus des critères relevant des compétences des autorités académiques,  le choix d’un lieu devant abriter le collège revient à la population locale.

 

DESCRIPTION DE L’EXPÉRIENCE

Le choix du lieu d’implantation du collège nécessite un consensus. Pour cela il fallait amener la population à trouver un lieu consensuel qui va tenir compte ces différents aspects : l’accès facile pour les élèves et le personnel, la réduction de la distance à faire pour les élèves, régler le problème de tuteur et faciliter à y installer les infrastructures dont le collège aura besoin (adduction d’eau, l’électricité, la ligne téléphonique pour la connexion à l’internet) en plus des critères prédéfinies par le ministère de l’éducation.

 

C’est ainsi que la municipalité à lancer la consultation citoyenne qui doit aboutir à :

  1. Trouver un consensus de choix du lieu
  2. Engager la population pour la construction de trois salles de classe avec le système HIMO (Haute intensité de Main d’œuvre) avec les moyens propres.

 

Pour ce faire une réunion technique s’est tenue dans la mairie. Il a été défini la démarche suivante à entreprendre :

  1. Constituer trois équipes de trois personnes dont deux garçons et une fille qui vont conduire l’enquête dans les trois zones de la commune (zone centre, zone forestière et zone fluviale)
  2. Mettre en leur disposition les questionnaires suivants :
  • L’Etat du Sénégal veut autoriser la création d’un collège dans le périmètre communal, où pense-vous qu’on doit implanter ce collège? Justifier votre réponse ?
  • Après l’autorisation de ce collège, c’est la Commune qui doit construire les trois premières salles de classe, à travers la participation citoyenne de la population, à voter avis quelles doivent être leurs participation pour la réalisation de ces salles de classe ? 

C) ces questionnaires vont faire l’objet de restitution avec la participation de :

  • Sous-préfet de Simbandi Brassou
  • Inspecteur de l’enseignement et de la formation de Goudomp
  • Le représentant de l’inspecteur d’académie de Sédhiou
  • Le Cadre d’appui au Développement Local
  • Le représentant de l’Agence Régionale de Développement
  • Les organisations Communautaires de Bases
  • Les GPF
  • Les chefs de villages
  • Les représentants des ASC
  • Les imams de la commune
  • La société civile

 

LEADERSHIP DE L’INITIATIVE ET CORESPONSABILITÉ DES DIFFÉRENTS ACTEURS

La mise sur pied du processus est assurée par une équipe pluridisciplinaire citée ci-contre. Elle a comme mission de collecter les données de l’enquête, de les classer par groupes de réponses et de les mettre à la disposition de l’équipe de la consultation citoyenne. Les fonctions des acteurs impliqués sont, au-delà la conservation des réponses, gardé la confidentialité des réponses, de ne falsifier les réponses, de veiller au bon déroulement de la consultation, d’organiser la synthèse des travaux et de veiller au suivi-évaluation et surtout à l’application des décisions finales de la consultation citoyenne.

 

TRANSVERSALITÉ ET COORDINATION AVEC D’AUTRES ENTITÉS OU AVEC D’AUTRES SERVICES DE LA MÊME ADMINISTRATION COMMUNALE

Ce travail, confié à une équipe désignée à cet effet, doit faire l’objet d’échanges avec d’autres entités telles que la direction de l’informatique de la commune. Cette dernière a en charge la création de base de données des participants, des travaux et l’archivage des données pour en faire le patrimoine communal. En plus de cette entité, on a noté la participation du bureau d’équité et genre, qui, s’est fortement impliqué pour faire participer les femmes dans le processus mais aussi, la couche jeune, à travers la commission de la jeunesse et sport. Cette dernière a eu à organiser des activités culturelles en vue de sensibiliser la population pour leur mobilisation certaine en plus des soirées dansantes payantes qu’elle a eu à organiser pour soutenir le financement des travaux à hauteur de 20%  

 

DESCRIPTION DE LA MÉTHODOLOGIE ET DES MÉCANISMES DE PARTICIPATION MIS EN PLACE DANS LES DIFFÉRENTES PHASES DU PROCESSUS

Afin d’atteindre les objectifs de cette consultation citoyenne, l’équipe municipale à organiser plusieurs manifestations parmi lesquelles nous avons :

  • Le lancement du projet le jour du démarrage des navétanes au terrain municipal de la commune de Dioudoubou devant un parterre de participants.
  • L’annonce du démarrage de la consultation citoyenne  à travers les foras villageois
  • La saisine par correspondance tous les acteurs impliqués pour leur participation futur
  • L’organisation de deux séances de réunion de coordination pour mieux préparer les travaux.
  • La formation des équipes devant faire les enquêtes de terrain
  • La reunion de coordination avec les enquêteurs.
  • L’arrêt de la date et de la durée du processus
  • Dotation en matériel nécessaire pour les travaux aux enquêteurs

 

BUDGET

Montant global et pourcentage par rapport au total du budget du projet/institution :

Besoins

Prix unitaire

Prix Total

09 personnes

10000F/jour/pers

270000F

2paquets de stylos

5000F/ p

10000F

3 blocs notes

3000F/b n

9000F

3jours de repas

2500F/ j

7500F

Repas du jour de la restitution

 

 

 

 

150000F

Total

446500F

Le budget estimé au départ est obtenu à 100%

 

STRATÉGIE DE FINANCEMENT

Ce financement s’est fait avec le soutient des ressortissants de la commune de Dioudoubou résident en France et environs à hauteur de 250000F. La commune quant à elle, a donné le reste de la somme.

  • L’association de la diaspora de la commune de Dioudoubou résidant en France et environs. Selon le représentant de la diaspora, la majorité du fonds alloué a la commune comme appui pour l’organisation de cette consultation provient de la cotisation des membres de l’association même par ailleurs ils travaillent à trouver des partenaires à leur niveau.
  • La Mairie de Dioudoubou va engager un mandat supplémentaire pour compléter le coût global pour l’organisation de la consultation. car il faut le dire au départ que l’équipe pour l’organisation attendait le financement des partenaires pour boucler leur budget malheureusement non.
  • Et les Chefs de villages pour le repas des enquêteurs. Ce geste, non moins important traduit la notion de solidarité agissante de la part des chefs villages comme ainsi sonner la voie à emprunter pour réussir le projet.

 

DESCRIPTION DE L’INFORMATION DIFFUSÉE PENDANT LE PROCESSUS

Pour mieux partager l’information l’équipe en charge de la consultation citoyenne a mis sur place le mécanisme d’un postier en recrutant trois bénévoles. Ces derniers sont chargés de devancer dans les villages pour annoncer l’arrivée des équipes d’enquêteurs et mieux préparer la rencontre. Dans chaque village, une personne est pris bénévolement pour faire office de président de séance durant les foras villageois et tout au long de l’enquête. En plus de cela, des courriers contenant les résultats des travaux aux participants à la fin des travaux.

L’information passe en temps réel et cela facilite la prompte réaction des populations et les participants aux travaux. La fluidité dans la livraison de l’information à même donné un engouement et permis l’engagement des populations au projet de consultation. C’est cela qui peut être influencé positivement les résultats obtenus lors  de la consultation.   

 

RENVOI AUX PARTICIPANTS

Les destinataires de renvoi sont, pour la plupart, aux secteurs des participants pour les besoins d’enquêteurs afin d’apporter des clarifications sur la nature des réponses recueillies. Il arrive qu’on demande aux personnes ressources des éclairages par rapport la latitude à prendre pour renforcer les techniques d’approche des enquêteurs après le feedback de chaque journée de travail effectuer. A la demande de l’équipe en charge de la consultation, il arrive qu’une réunion soit convoquée pour analyser les réponses reçues après une journée de travail des enquêteurs.

 

Fiche de candidature