Observatoire international de la démocratie participative

CAT | EN | ES | FR | PT
IOPD logo
Menu

Évenéments

Rencontre préparatoire à la XVIII Conférence de l'OIDP

La ville de Grenoble a accueilli le 22 mai une réunion de travail de l'OIDP avec des représentants de collectivités françaises et des experts

Le maire de Grenoble Éric Piolle a ouvert la rencontre en expliquant le compromis politique de Grenoble avec la démocratie directe et les mécanismes d'interpellation citoyenne qui sont confrontés aux limites du cadre juridique français et à la pression du gouvernement nationale.

La rencontre c'est structuré en quatre temps : d'abord des témoignages d'expériences étrangères, puis des regards croisés d'universitaires sur l'interpellation citoyenne en France, suivi d'un temps de présentation et d'échanges des expériences des villes françaises et finalement des réflexions partagées sur les enjeux et les leviers du développement de ces expériences.

Les deux expériences internationales présentées ont été celle de la Suisse et celle de la ville de Barcelone. M. Fernando Pindado, responsable de la participation citoyenne dans la ville de Barcelone a présenté le système de participation citoyenne de sa ville, qui incorpore le mécanisme de l'initiative citoyenne et la votation citoyenne, qui malheureusement n'a pas été mise en pratique à cause de la dynamique partisane et qui a du confronté la pression d'intérêts économiques. M. Reto Lindegger Directeur de l'Association des Communes Suisses a exposé le modèle suisse de l'initiative populaire, avec différents exemples au niveau local. L'initiative populaire reste un pilier de la démocratie helvétique malgré les critiques sur certains des sujets des dernières initiatives.

M. Raul Magni-Berton, politologue à Sciences-Po Grenoble et Mme. Camile Morio, doctorante en droit public de l'Université Grenoble Alples ont exposés sur le cadre politique et juridique de l'interpellation citoyenne en France. Sans doute il y a une divergence entre l'opinion citoyenne et l'opinion des responsables politiques sur la défense de ces dispositifs dans la vie politique française. De plus le cadre juridique et l'autonomie local française limite fortement la possibilité de développer ces mécanismes.

L'après-midi a été le moment de présenter les expériences des villes et d'échanger entre les participants. M. Pascal Clouaire, Adjoint au Maire en charge de la démocratie locale, et M. Pierre-Loïc Chambon ont présenté l'expérience de Grenoble. Les autres collectivités présentes étaient : Ville de Nanterre, Ville de Strasbourg, Ville de Rennes, Ville de Lyon, Ville d'Hazebrouck et Métropole Alpes Grenoble. Les villes de Metz, Paris, Aubervilliers, Nancy et Plaine Commune se sont excusés et ont envoyé de l'information.

Finalement les participants se sont divisés en deux groupes pour réfléchir sur les enjeux et les leviers de développement de ce type de mécanisme démocratique à l'échelle locale en France. Les participants ont réfléchis sur les stratégies à suivre pour diffuser le dispositif de l'interpellation citoyenne, et comment le défendre dans le débat politique.

L'OIDP remercie la ville de Grenoble pour l'organisation de cette rencontre, et invite à continuer ce débat à toutes les villes et institutions engagés avec la démocratie locale et participative.

Ici vous pouvez retrouver des photos de la rencontre.