Observatoire international de la démocratie participative

CAT | EN | ES | FR | PT
IOPD logo
Menu

Évenéments

L'OIDP participe à la Cascais Smart Citizenship Academy au Portugal

La mairie de Cascais a organisé, pour la deuxième fois, un espace de reflexion, de débat et de co-création sur la démocratie et la participation citoyenne.

 

 

La Chambre Municipale de Cascais, partenaire de l'OIDP, a organisé ces journées de débats du 15 au 18 octobre. L'OIDP a contribué comme collaborateur, de même que la Banque Mondiale, la Global Initiative for Fiscal Transparency et l'Association des Autorités Locales de Suède (SALAR).

Le mardi 15 s'est tenue la session d'ouverture avec un discours de Carlos Carreiras, Maire de Cascais, qui a souligné le rôle des villes en tant que moteurs de la culture, de l'innovation et de la démocratie et a mis l'accent sur la nécessité de trouver une analyse correcte de la crise démocratique. Daniel Traça, recteur de l'université Nova School of Business and Economics a présenté la philosophie du centre académique ; et Nelson Dias coordinateur de l'évènement.

 

Jour 1 : Séminaire de l'Académie de la citoyenneté intelligente 2019 sur le thème "Comprendre les Démocraties"



A suivi un panel de trois orateurs, Daniel Innerarity, professeur de philosophie politique à l'Université du Pays basque; Tiago Fernandes, professeur à l'Université Nova; et Gustavo Cardoso, professeur à ISCTE-IUL. Le professeur Innerarity a parlé de la crise actuelle de la démocratie, en notant qu'il existe un consensus sur cette crise, mais une divergence sur les raisons de cette crise. 
Selon lui, la situation actuelle n'a rien à voir avec la situation des années 1930 avec la montée du fascisme, il considère plutôt qu'il existe des problèmes d'adaptation, des déséquilibres ou une dégradation du système démocratique. Il estime que nous assistons à un transfert de pouvoir vers des éléments non démocratiques tels que les puissances économiques ou les multinationales qui dominent les avancées technologiques. Par conséquent, nous devons protéger la démocratie contre ses attaques, qui sont souvent perpétrées par ceux qui prétendent la défendre. En ce sens, il faut veiller à l'absolutisation de la démocratie, c'est-à-dire à ne défendre qu'un des éléments de la démocratie qui la déforme. Le professeur met en évidence des éléments ou des moments de démocratie : le moment constitutif, la délibération, le vote ou la responsabilité

 

Le deuxième jour a commencé avec une session sur les risques et les avantages liés à l'intelligence artificielle. La présentation d'Arlindo Oliveira a porté sur les grands changements technologiques, comment ils se sont produits et quels sont les domaines dans lesquels l'intelligence artificielle a des impacts. António Branco, professeur et chercheur à l'Université d'Algarve a signalé que nous ne prenons pas des décisions parce que l'information est dispersée, par exemple les règles de propriété des informations qui rendent les informations inaccessibles au public. Il a animé des équipes multidisciplinaires avec des technologues, biologistes, humanistes, artistes, sociologues pour étudier, analyser et faire des propositions sur le futur de l'intelligence artificielle et son impact dans nos sociétés et démocraties.

Jour 2 : retrouvez le séminaire de l'Académie de la citoyenneté intelligente 2019 sur le thème de "L'intelligence artificielle et démocratie"

Durant la session sur les processus participatifs inclusifs, ont été présenté trois expériences intéressantes : un Budget participatif pour les personnes handicapées en Russie, une autre sur comment aborder de manière participative et discuter des problèmes de sécurité et de discrimination à Göteborg en Suède. Et finalement, une Budget participatif financé avec un crowdfunding dans une prison à Milan en Italie.

 

Lors de la matinée du jeudi 17 a eu lieu la présentation de l'Atlas Mondial du Budget Participatif, un travail qui chercher à compiler et analyser les expériences de budget participatif dans le monde entier. Ce travail est coordonné par Nelson Dias et dispose du soutien de nombreux acteurs locaux. Nelson Dias a présenté cet Atlas, accompagné d'Ivan Shulga de l'équipe de la Banque Mondiale en Russie, Josh Lerner coordinateur du Projet Budget Participatif aux Etats-Unis et Mbay Mame Aissatou de l'équipe ENDA ECOPO et l'OIDP Afrique au Sénégal.

Vous pouvez consulter et télécharger l'Atlas avec ce lien.

 

Jour 3 : Regardez le direct du séminaire "Atlas du Budget Participatif" lors de l'Académie de la citoyenneté intelligente

 

Adrià Duarte, coordinateur de l'OIDP, a animé une session sur les mécanismes de participation par échantillonnage. Trois intervenants ont participé à la session: Lee Haeln, chercheur à la division du budget participatif du ministère de l'Économie et des Finances de la Corée du Sud, qui a expliqué le fonctionnement du Budget Participatif national en Corée du Sud; Jaehak Cho, directeur exécutif de la gouvernance participative dans le district d'Eunpyeong à Séoul, qui a lié la décentralisation et l'expansion du budget participatif en Corée du Sud à la lutte pour la démocratie ; et Pilar Vilar, membre de l'Observatoire de la Ville de Madrid, dont les membres ont été choisis par tirage au sort parmi la population de Madrid.

 

Le dernier jour, différentes expériences de participation d'enfants et de jeunes ont été présentées. Matilde Cardoso, une jeune habitante de Cascais, a expliqué comment se développait le budget participatif pour les jeunes. Noah Zino, une jeune activiste portugaise a parlé des grèves du climat et de la campagne d'Extinction Rébellion. Ana Galeote a présenté l'expérience "La participation des enfants aux objectifs de développement durable "et Ezequiel del Corral a évoqué les expériences de Scholas Occurrent.

 

Jour 4 : visionnez les interventions de deux jeunes portugais lors de l'Académie

Site internet de l'évènement https://www.cascais.pt/sub-area/smart-citizenship-academy-2019

Retrouvez les meilleurs moments de l'Académie sur ce lien twitter https://twitter.com/i/moments/1186206953510526976